Fort Cochin avec une Ektachrome 64

Cet article contient des liens promotionnels

Mon seul voyage en Inde était en 2014, j’ai voyagé dans le sud du pays, une région appelée Kerala.

 

Camera Canon EOS 1-N Lens Canon EF 16-35mm f/2.8 L Film Kodak Ektachrome 64 processed C41

À ce moment du voyage j’ai pu tester une pellicule diapositive extraordinaire, qui n’est plus produite, la Kodak Ektachrome 64.

En terme de pellicule diapositive couleur, la gamme Ektachrome de chez Kodak est particulièrement réputée, et pour cause ce film professionnel est utilisé depuis de nombreuses années.

Kodak a récemment réédité en 2018 la Ektachrome 100 en 35mm. Mais depuis d enombreuses années je n’ai eu en main qu’une fin de stock moyen format d’Ektachrome E200 expiré depuis 1998.

Ce rouleau d’Ektachrome 64 était bien sûr périmé, et je l’avais depuis déjà quelques années, et il faisait partie de ces films que je garde pour les grandes occasions. Ces grandes occasions sont souvent des voyages. J’ai beaucoup de mal à shooter des films rares dans mon quotidien parisien.

 

Je me retrouve avec mon sac à dos à Fort Cochin, village portuaire du Sud de l’Inde. J’avais chargé mon Canon EOS1-N de ce film 64, réglé sur 120ASA car j’avais prévu de la développer en traitement croisé. Ce que j’aime chez les Ektachromes en traitement croisé c’est le rendu des bleus. Le grain de ce film est très fin, malgré le développement C-41.

 

Camera Canon EOS 1-N Lens Canon EF 16-35mm f/2.8 L Film Kodak Ektachrome 64 processed C41

Les contrastes sont magnifiques, d’autant que j’ai fait ces photos en fin d’après-midi, le soleil commençait à tomber, et le orange du soleil couchant aide à contraster avec les bleus de la pellicule et des ambiances de la fin de journée. Les photographes appellent ces heures là les Golden Hours, parce que c’est le moment où la lumière est la plus belle, le soleil est rasant, cela permet de belles ombres et une luminosité moins forte qu’au milieu de la journée. J’ai été surpris aussi par les teintes vertes que prennent certains clichés avec les feuilles des arbres.

En plus de ça, j’aime l’atmosphère qui se dégage d’une fin d’après-midi dans les comportements des gens, on sent que la journée touche à sa fin, c’est plus calme, j’ai pu assister à de beaux moment de vie portuaire, entre le marché, les habitant.e.s qui rentrent à la maison, ou qui attendent de dîner.

J’ai récemment shooté de la Ektachrome E200 en moyen format que j’ai poussée à 400, et j’ai eu l’occasion d’essayer à New York la E100 qui vient d’être réédité, et vous ?