Pourquoi j'aime la Ilford XP-2 Super

Cet article contient des liens promotionnels

Quand j’ai commencé la photographie, j’avais 15 ans, et j’avais emprunté à mon père son appareil photo, un Olympus OM10.

En 2001, faire de la photographie, c’était faire de l’argentique car le numérique coutait encore trop cher, et faire de la photographie c’était faire du noir et blanc.

N’y connaissant rien, je me suis tourné vers une grande marque qui m’apparaissait comme une marque sérieuse de vrais photographes. J’avais 15 ans, et j’ai acheté ma première pellicule Ilford HP5. À vrais dire je n’étais pas fan du résultat, il y avait trop peu de contrastes, et le grain était bizarre.

Je n’ai plus shooté de Ilford après ça. Ni même vraiment shooté à vrai dire. Jusqu’à ce que je me remette à la photographie argentique en 2009, via la Lomography. Je commence à m’intéresser sérieusement à ça, je teste pleins de films, et d’appareils je shoote presque 5 films/semaine.

2014 - Londres, UK - Camera Canon EOS 1-N Lens Canon EF 16-35mm f/2.8 L Film Ilford XP2


En 2001, faire de la photographie, c’était faire de l’argentique car le numérique coûtait encore trop cher, et faire de la photographie c’était faire du noir et blanc.


2014 - Londres, UK - Camera Canon EOS 1-N Lens Canon EF 16-35mm f/2.8 L Film Ilford XP2

 

Et un jour je découvre au labo où je vais faire développer mes films, une Ilford avec du rouge dessus. C’est la XP2 Super. Je demande ce que c’est, et on me dit que c’est une pellicule Noir et Blanc 400 ASA, qui est bien contrasté et qui a la particularité de se développer dans du C-41, qui est habituellement utilisé pour le négatif couleur. Il n’en fallait pas plus pour attirer ma curiosité.

J’ai pris un film, je l’ai testé et j’ai trouvé que le résultat était bien meilleur que les autres films Ilford que j’avais testé jusque là. Les contrastes étaient en effet bien balancés, parfait pour la photographie de rue. C’était une pellicule 400 ASA donc je pouvais faire des photos en extérieur comme souvent, et aussi dans des ambiances moins lumineuses.

La Ilford XP2 Super a une étonnante gestion des hautes et basses lumières, et elle est magnifique pour rendre les scènes contrastées.

L’avantage d’un film Noir et Blanc qui se développe en C-41 comme une pellicule négative couleur c’est que vous pouvez avoir les résultats dans n’importe quel labo, même un qui ne fait pas forcément de noir et blanc. Avec le bénéfice de la rapidité des développement négatif couleur. Et aussi vous n’êtes pas obligé de choisir de la shooter en 400 ASA ou de la pousser vous pouvez alterner de 50 ASA à 800 ASA sur le même film et le temps de développement sera le même.

C’est un film qui est abordable (environ 7€/film) , alors si vous voulez sérieusement faire de la photo, et que vous voulez monter en gamme de films, je vous le conseille sans hésiter.

Alors, qui shootera la XP2 Super ce week-end ?